Mettez fin à vos douleurs

Faites-en l'essai aujourd'hui

Contactez-nous

1 866 664 7666

Location - Achat - Service

info@nisancos.com Choisissez votre traitement

Recherches

Enfin un espoir réel et scientifique d’enrayer la douleur 

Il existe de nombreux traitements qui sont à votre portée. Les traitements médicamentés soulagent, il est bien connu. Mais saviez-vous qu’il existe également des traitements non médicamentés moins connus et qui ont été démontrés comme très efficaces non seulement dans la lutte contre la douleur, mais également thérapeutique pour restaurer les tissus endommagés ?

Il est démontré que l’exposition à un Champs Magnétique Pulsé (CMP) produit des effets analgésiques sur de nombreux organismes. C’est ce que des chercheurs en bioélectomagnétique du Lawson Health Research Institute  ont prouvé.  Les chercheurs sont de réputés scientifiques financés par l’organisme canadien qui finance la recherche en santé : les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

L’article scientifique publié dans le journal scientifique  Pain Research & Management révèle que dans le cadre d’un essai clinique à double insu contrôlé par un placebo, des patients atteints de douleurs généralisées chroniques causées notamment par une fibromyalgie ou d’une douleur inflammatoire ou encore musculosquelettique chronique localisée ont été exposés à un CMP au moyen d’un dispositif portatif fixe sur le tête pendant deux traitements quotidiens de 40 minutes sur une période de sept jours. Les auteurs ont enregistré l’effet de ce CMP sur la réduction de la douleur au moyen d’une échelle analogique visuelle.

Les conclusions sont claires, le CÉMP peut être un outil thérapeutique sécuritaire et novateur qui peut être utilisé chez au moins certains sous-groupes de patients de douleurs chroniques et non cancéreuses.

Quel est l’impact des CMP sur la santé ?

Les CMP obtiennent  des effets athermiques de détente psychotonique, d’augmentation de la force et de la tonicité musculaires, de décontraction, d’analgésie, agit comme anti-inflammatoires et antioedemateux. Ces effets sont obtenus, pour la plupart, dès le début de l’application, se prolongent comme postaction et favorisent par répétition la guérison (association à des thérapies spécifiques).

1) LA DÉTENTE PSYCHOTONIQUE
L’action défatigante et tranquillisante est obtenue sur le sujet  soumis au traitement des CMP. Un effacement de la tension des muscles du cou et de l’épaule, ainsi que des autres tensions musculaires est observé. Elle est indiquée dans les états de surentraînement, de fatigue, d’irascibilité, d’anxiété et elle facilite l’induction aux traitements psychosomatiques.

2) LA TONIFICATION MUSCULAIRE
S’obtient en appliquant les coussinets ou l’applicateur cervical de l’appareil à CMP  sur le muscle. S’adresse aux muscles affaiblis par immobilisation ( par plâtre par appareil ou à cause de la douleur). Dans les arthroses, on tonifie les muscles qui mobilisent l’articulation.

3) LA DÉCONTRACTION MUSCULAIRE
Indiqué dans tous les états spasmodiques ou de contraction musculaire de diverses origines.

4) L’EFFET ANALGÉSIQUE ET ANTALGIQUE

Dans les névralgies, application à la racine du nerf, dans les algodystrophies et sur le plexus sympathique. Dans les douleurs post-traumatiques, rhumatismales, application locale qui permet la mobilisation progressive sans douleur. Dans les tendinites, décontraction du muscle.

5) L’EFFET ANTIINFLAMMATOIRE ET ANTIOEDEMATEUX

La thérapie à CMP est Indiquée lorsd’entorses et traumatismes. Les CMP peuvent être  appliqués sur le lieu même d’une compétition sportive pour permettre à un traumatisé de retourner sur le terrain. Elle est indiquée dans la période préparatoire tout comme dans le traitement des affections rhumatismales et post-traumatiques.

Lors d’arthrose ou de lésions articulaires, le champ électrique des cellules  est perturbé et le corps perd ainsi sa capacité naturelle de régénération. Les signaux pulsés en provoquant la reconstitution du champ électrique réactivent la physiologie de l’articulation atteinte. La thérapie consiste à envoyer au niveau de l’articulation à traiter de très faibles champs électromagnétiques pulsés qui vont restaurer le champ électrique biologique altéré et de ce fait activer le processus de régénération du cartilage. D’autres tissus conjonctifs, tels les tendons et les ligaments répondent également aux stimulations électriques en produisant une plus grande quantité de tissus conjonctifs par un mécanisme de transduction électromécanique.